.comment-link {margin-left:.6em;}

12.23.2004

 

Le "non" augmente mais...

Il est tentant de jubilier à l'annonce d'une augmentation dans les sondages du nombre de Français qui s'opposent au projet de nouvelle constitution pour l'Union Européenne.

Il semblerait que l'opposition s'axe sur deux positions bizarres pour un libertaire: une position raciste contre la Turquie et une perception que l'UE s'oriente dans un sens libéral.

Je ne me réjouis pas des ces nouvelles.

Premièrement, je voudrais que les Français votent sciemment et non pas menés comme un troupeau en panique par les fantoches des politiciens. Le mouvement libertaire ne se restreint pas à une opposition contre le collectivisme à l'échelle européenne. Si nous gagnons le référendum, mais en employant des mensonges, nous perdons toute crédibilité vis-à-vis le public. Ce n'est pas parce que les politiciens français sont dans l'ensemble d'une pourriture nauséabonde qu'il faut les imiter. Je prévois bien sur qu'à long terme cette éthique doit être payante.

Deuxièmement, si nous dépendons pour la victoire de l'ignorance des Français, il suffirait pour nous vaincre d'éclairer les électeurs sur la réalité corporatiste du projet européen et sur le fait que l'on pourrait très bien avoir une constitution européenne tout en interidisant l'accès à la Turquie.

La position anti-turque est d'autant plus absurde que d'une part, historiquement, la Turquie a été l'alliée de la France contre les puissances chrétiennes de l'Europe centrale (sous Louis XIV). La défaite turque du 11 septembre 1697 à la bataille de Zente, (qu' Oussama Ben Laden à voulu venger le 11 septembre 2001 en attaquant les États Unis) était une action mené pour le compte de projets impérialistes français!

D'autre part la Turquie modèrne offre la seule possibilité réaliste d'une république laïque islamique (sauf si les tentatives améicaines en Afghanistan et en Irak sont durables!). Saboter la république turque laïque en faveur d'une république islamiste parcequ'on a peur des musulmans est d'une connerie magistrale.

This page is powered by Blogger. Isn't yours?